MANIA, GOUVERNEURE D’UNE CITE GRECQUE A L’EPOQUE CLASSIQUE. STEREOTYPES ANCIENS, STEREOTYPES MODERNES

Violaine Sebillotte Cuchet

Resumo


Nous savons que dans des cités grecques pourtant réputées particulièrement discriminantes à leur égard, des femmes se sont retrouvées en position de prêtresses, de reines ou de magistrates (démiurge, archontesse, stéphanophore, etc.). Ces femmes étaient en position de détenir autorité et pouvoir (archê). La question n’est pas de contester ou de confirmer les cas déjà (plus ou moins) connus mais de comprendre la manière dont ils ont été perçus par les contemporains. En effet, la question de l’accès des femmes au pouvoir est souvent traitée, par les historiens actuels comme par certains de nos informateurs antiques, de manière oppositionnelle, les femmes étant considérées comme formant - comme et à l’inverse des hommes - une catégorie sociale homogène. Or, la réception diverse que font les personnages du livre III des Helléniques de Mania, gouverneure de la cité grecque de Dardanos à la fin du Ve siècle, interroge sur la pertinence d’une telle différenciation des individus selon leur sexe. L’analyse de l’épisode raconté par Xénophon invite à distinguer les stéréotypes de genre et les considérer à leur juste place, celle de stéréotypes.


Palavras-chave


stéréotypes de genre; pouvoir des femmes; Xénophon; Mania; Grèce classique.

Texto completo:

PDF


DOI: https://doi.org/10.26770/phoinix.v27n1a5

Apontamentos

  • Não há apontamentos.


Direitos autorais 2021 Violaine Sebillotte Cuchet

Licença Creative Commons
Esta obra está licenciada sob uma licença Creative Commons Atribuição - NãoComercial 4.0 Internacional.

INDEXADA POR

 
 
 
 
 
 

INSTITUCIONAL

Laboratório de História Antiga - Universidade Federal do Rio de Janeiro

Largo de São Francisco, nº 1, sala 211 A - Centro, Rio de Janeiro - RJ - CEP: 20051070 | Tel: +55 (21) 22210341, ramal 205 | www.lhia.historia.ufrj.br - laboratoriodehistoriaantiga@gmail.com