A ocorrência de favelas em pequenas e médias cidades do estado do Rio de Janeiro: o caso de Teresópolis

M.T. Segadas Soares, M.H, Palmer Lima

Abstract


Les "favelas" (bidonvilles) n'existent pas seulement dans les grandes villes du Brésil, mais aussi dans les mayennes es les petites villes. Le changement de matérial de construction (aujourd'hui il y a une prédominance de maison en briques) a rendu difficile d'identifier ce type d'habitation car ce qui caractérise la favela aujourd' hui c'est la non propriété du terrain et l'infrastructure deficiente. L'étude du cas de Teresopolis on le FIBGE dans le rescencement de 1980, ne fait figurei aucune favela a permis d'identifier et de localiser rien moins que 24 favelas (données de la Fondation Leon XIII et de la Préfecture). L'existence deces favelas vient de l'attraction exercée par la ville comme local d'offres d'emplois (construction civile et services) provenant du fait que Teresopolis et une ville de villégiature, facteur que dynamise l'économie de la ville.



DOI: https://doi.org/10.11137/1981_0_42-55

Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License.

SCImago Journal & Country Rank
Associado Diadorim Associado Latindex ROAD ISSN REDIB ISSN Google Acadêmico DRJI DOAJ GeoRef Clarivate

ISSN 0101-9759 e-ISSN 1982-3908